Il existe plusieurs étapes à vivre lors d’un deuil.

Ces étapes sont inévitables et nécessaires pour sortir de cette épreuve.

 

Le déni

La première est le déni. Pour éviter de ressentir la douleur, l’individu se protège en se disant que ce n’est pas vrai. La personne est en état de choc et en incapacité d’accepter la situation et la souffrance liée à cette situation.

 

La douleur

Après le déni vient la douleur. A ce stade la personne se rend compte que cela est bien réel mais ça fait mal, parfois même physiquement. Cette douleur peut être accompagnée de culpabilité. Qu’est-ce que je n’ai pas fait ? C’’est de ma faute si…

 

La colère

Puis vient la colère. Ce n’est pas juste. Cette colère est souvent rejetée sur les proches faute de mieux. Ou bien alors enfouie.

 

Bain d'émotions

Ensuite la personne se rendant compte que se révolter contre la mort est vain, plonge dans un bain d’émotions de tristesse, de peur parfois, de colère, de culpabilité, de frustration, d’incompréhension, de non-acceptation, de regrets… Il est important que toutes ces émotions soient vécues, acceptées, et qu’elles sortent. Cette phase n’a pas toujours lieu dans un deuil et certaines personnes passent directement à la tristesse car le problème c’est que la société nous apprend à cacher nos émotions et à les garder à l’intérieur de nous. Et c’est cela qui crée ensuite des symptômes car le corps va essayer de les évacuer.

 

Perte de moral

Après cette phase de bain émotionnel la personne accepte la perte mais ne peut y faire face. Cela entraîne une phase de dépression, de perte de moral qui l’amène à se comporter passivement. La personne n’arrive pas à atténuer cette souffrance et n’arrive pas à vivre normalement le quotidien.

 

La reconstruction

Puis vient la période de reconstruction ou la personne commence à s’ouvrir aux autres et commence à chercher des solutions pour sortir de sa tristesse.

L’acceptation

Enfin arrive l’acceptation. La réalité et les faits de la vie sont enfin acceptés et la personne reprend le cours de sa vie. Elle est alors capable d’évoquer les souvenirs sans pleurer et de se rappeler des bons souvenirs avec joie et légèreté. 

Ces différentes phases nécessaires sont plus ou moins longues mais on peut dire en moyenne qu’il faut 1 an à 1 an et demi pour sortir d’un deuil.

Mais si le bain émotionnel n’a pas été suffisamment vécu, extériorisé, la personne plonge directement dans la phase de dépression et l’acceptation ne peut se faire.

La sophro-analyse et l’EFT sont des techniques qui permettent de libérer les émotions négatives en toute sécurité dans le fauteuil. Ces deux techniques permettent de rattraper un deuil non fait .

Je me souviens de cette jeune fille qui n’avait pas fait le deuil de son père, décédé lorsqu’elle avait 8 ans. A 18 ans elle était toujours en colère contre sa mère qui avait refait sa vie et refusait de parler à son beau-père.

Quelques séances en sophro-analyse ont suffi à la réconcilier avec son beau-père et en même temps à retrouver confiance en elle.

 

De même cette petite fille de 11 ans qui avait de gros problèmes de sommeil depuis l’âge de 6 ans. Il se trouve que son meilleur ami était décédé à cet âge. Une séance d’EFT a suffi à lui faire retrouver un sommeil paisible.

Notons que le deuil ne concerne pas toujours un défunt mais qu’une séparation, un divorce, un déménagement sont aussi vécu comme des deuils et se traitent quasiment de la même façon.

 

Alors ne restez pas encombré par ces deuils. Libérez-les et libérez-vous pour reprendre votre vie en main !

Prendre rendez-vous

Aliquam Praesent tempus nec elit. ut sed Aenean sit felis dictum Praesent